P Guérard - pour consacrer des Évêques

Aller en bas

P Guérard - pour consacrer des Évêques

Message par chouan le Mar 20 Mar - 4:59

P Guérard des Lauriers pour consacrer des Évêques, a écrit :

R.P Guérard des Lauriers :
La distinction et l’unité entre Missio et Sessio sont tellement inhérentes à l’Église, qu’elles sont homologuées par le Droit Canon, tant dans l’universel qu’en particulier.“D’institution divine, la hiérarchie sacrée comporte, eu égard à l’ordre [ratione ordinis] : Évêques, prêtres, ministres ; eu égard à la juridiction [ratione juridisdictionis] : le pontificat suprême et l’épiscopat subordonné …” (canon 108.3). Ainsi, la hiérarchie sacrée, une et unique, comporte cependant DEUX rationes : la ratio ordinis ressortit à la Missio, la ratio jurisdictionis à la Sessio. http://www.sodalitium.eu/consacrer-des- ... %E2%80%82/  

( Missio et Sessio ). Ce ne sont pas deux choses différentes , ce sont deux rapports différends d'une même chose. On n'a pas la mission et la juridiction , soit qu'on manque du titre qui les confères , soit qu'on n'ait pas de sujets sur qui elles se déployant.Donc,pour avoir une mission légitime ,et il en est de même de la juridiction , il ne suffit pas de la tenir d'un évêque quelconque ; il faut la recevoir de celui qui a été chargé par l'église de la conférer, sans cela on n'a pas la mission , la juridiction que Jésus-Christ a confiées à son église , et qu'il l'a chargée de distribuer à ses ministres. Ainsi, les pasteurs n'étant plus institués selon le mode prescrit par l'église,ils n'ont plus dans ce nouveau régime ni mission et juridiction personnelles , ni mission et juridiction locales, ils n'ont donc, sous aucun point de vue , la mission et la juridiction nécessaires au ministère pastoral. Ils n'ont donc qu'un ministère faux et schismatique.

R.P Guérard des Lauriers :
Sans Missio, plus de Sessio, ni de Hiérarchie, ni donc d’Église (19). S’il est vrai que la Missio, à elle seule, est impuissante à enfanter la Sessio, la Sessio, à elle seule, est vouée à une mort lente, et ce ne sont pas les astuces des canonistes qui la ressusciteront ! Si donc l’Église doit durer – et il le FAUT, et elle durera ! – alors IL FAUT poursuivre la Missio. Et même, doit-on préciser d’après ce qui précède immédiatement, il faut que subsiste la plénitude de la Missio “rationes ordinis”, c’est-à-dire qu’IL FAUT consacrer des Évêques.

Il reprend l'erreur de John Wyclif, condamné par le Concile de Constance : " la Missio “rationes ordinis” . Mais la vraie notion catholique est : Le Sacerdoce , Ordo, ministerium.La mission est donnée par un acte diffèrent de l'ordination, le sacrement de l’ordre est un rite sacré qui députe l’homme à un ministère saint et lui donne le pouvoir spirituel pour le remplir,il s’ensuit évidement que ce rite opère principalement et pleinement dans la collation du sacerdoce, à qui appartient le pouvoir sacré principalement dans la hiérarchie.Ainsi,la mission et la juridiction exigent deux choses: le titre antérieur, et la désignation de sujets. Le P Guérard des Lauriers n'avait ni l'un ni l'autre , il est donc nul et ne peut produire aucun effet.En conséquent, les ministres pourvus en cette forme ne sont donc pas de vrais ministres , ils sont donc manifestement dans le schisme.


Dernière édition par chouan le Mar 27 Mar - 17:54, édité 1 fois
avatar
chouan

Messages : 171
Date d'inscription : 22/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: P Guérard - pour consacrer des Évêques

Message par chouan le Mar 27 Mar - 16:55

Dans cette organisation,un seul point est de droit divin,parce qu’il a été établi par Jésus-Christ lui-même :c’est que l’Église doit être gouvernée par les évêques,et que ceux-ci doivent être tous sous la dépendance du successeur de saint Pierre,investi de la plénitude de l’autorité juridictionnelle sur toute les Églises.

R.P. M. Liberatore, S.J., Le Droit public de l’Église, éd. Retaux-Bray, Paris, 1888,Cap II.Art II. § II.pp.103-104.Chapitre.II.Des pouvoirs de l’Église,§ V.La juridiction de l’Église est organisée hiérarchiquement.p.97


2° Il faut remarquer encore : que le droit d’élire les magistrats,à moins que la constitution de la société n’en dispose autrement,est,de sa nature,un droit réservé au pouvoir souverain.car nul ne peut obliger le peuple à obéir à quelqu’un,si ce n’est celui auquel le peuple lui-même est soumis.Il suit de là:que l’élection des Évêques,à moins qu’il ne soit démontré que Jésus-Christ en a ordonné différemment,appartient au souverain Pontife,ce qui n’empêche pourtant pas que le droit d’élire les Évêques n’ait pu être déféré à d’autre,soit par une loi émanée du Pape,soit en vertu de son approbation ou de son consentement.Car ce qui se fait en vertu d’une loi ou du consentement de quelqu’un émane évidement de l’autorité de celui-ci.
 
R.P Camille TARQUINI,Cardinal-prêtre - LES PRINCIPES DU DROIT PUBLIC DE L’ÉGLISE - VICTOR RETAUX ET FILS,SUCCESSEUR - 1891 - Livre II.Chapitre II.§ II..pp.158-159


Le Pape,par là même qu’il a le droit de choisir les Évêques,a aussi celui de fixer une forme donnée pour leur élection.Mais,cette forme,par là même qu’elle dépend de la volonté du Pape n’est pas de droit divin,elle est de droit ecclésiastique.C’est le Pape qui l’établit,attendu que:Potest quis per alium,quod potest facere per se ipsum,selon le règle soixante-huitième du droit.Mais,comme c’est le Pape qui l’a établie,le Pape peut la modifier,dans la suite,et même l’abolir selon qu’il le juge plus avantageux pour l’Église.

R.P. M. Liberatore, S.J., Le Droit public de l’Église, éd. Retaux-Bray, Paris, 1888, Chapitre.III.Art III.Du droit de l’Église de choisir ses ministres.§I.Le droit de choisir les évêques appartient au Pape.p.216
 
avatar
chouan

Messages : 171
Date d'inscription : 22/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum